Les algorithmes ruinent-ils la découverte musicale ?

gettyimages-468172268Écouter de la musique est un acte créatif qui passe par la découverte, soutient Ben Ratliff, critique musical et auteur du livre Every Song After. Cette quête quasi identitaire permettrait notamment de découvrir le monde et sa propre humanité au sein de celui-ci. En ce sens, les suggestions musicales de Spotify, basées sur des algorithmes, rendent l’auditeur passif. L’auteur pose ainsi les limites des recommandations musicales proposées par Spotify. Selon lui, on ne peut pas suggérer une playlist selon l’émotion à susciter ou l’humeur de l’auditeur, d’abord parce qu’il s’agit de phénomènes complexes qu’il est presque impossible de réduire à un seul dénominateur commun, mais aussi parce que ce type de catégorisation réduit la musique à une capacité expressive limitée à une seule catégorie d’émotion alors que chaque morceau peut susciter de nombres émotions différentes en fonction de chaque auditeur dont l’existence et la situation de l’instant influent directement sur la réception émotive . Selon l’auteur, il y a une part de mystère dans la musique qui ne peut être élucidée par des « robots ».

 

 

Article : http://fivethirtyeight.com/features/are-algorithms-ruining-how-we-discover-music/
Source : Five thirty eight
Auteur : Jody Arvigan

Cet article a été publié dans Section médias avec les mots-clefs . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>