La fragmentation du soutien public à la production au Québec et son impact sur l’autonomie financière des organismes de musique savante

Projet d’intégration de maîtrise en management des entreprises culturelles (M. M. E. C.) au HEC Montréal.     
Par Xavier Roy, sous la direction de Johanne Turbide.

Plusieurs commentateurs et acteurs du milieu culturel québécois avancent que le secteur des arts vivants au Québec est en état de suroffre et que le financement public, axé sur un modèle de soutien à la production, a stimulé la fragmentation du marché. Dans le cadre de sa recherche, Xavier Roy souhaite confronter ces idées en analysant les données financières d’un échantillon d’organismes de musique savante financés au fonctionnement par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Il soutient que le financement public dans ce secteur est de plus en plus fragmenté et que cette fragmentation peut mener à une fragilité financière dans certaines catégories d’organismes de musique savante.

Roy, Xavier, 2014, La fragmentation du soutien public à la production au Québec et son impact sur l’autonomie financière des organismes de musique savante, projet d’intégration, HEC Montréal.

Cet article a été publié dans Mémoires et thèses. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>