Chercheurs

Professeurs

Bellavance_GuyGuy Bellavance est Professeur titulaire au Centre Urbanisation Culture Société de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Montréal. Il s’intéresse spécialement aux problématiques du travail et de la consommation dans le secteur culturel. Ses recherches des dernières années ont principalement porté sur les conditions de vie et de pratique professionnelle dans le domaine des arts, la participation des nouvelles élites aux activités culturelles, l’action des pouvoirs publics en matière de culture et l’organisation socio-économique du secteur culturel. Plusieurs de ses travaux mettent en oeuvre une réflexion sur la fonction et le statut des arts et de la culture dans les milieux urbains et agglomérations métropolitaines. Depuis 2002, une partie de ses travaux portent également sur le travail de création dans le secteur des nouveaux médias numériques. Directeur du laboratoire/art et société/terrains et théories (l/as/tt) et titulaire de la Chaire Fernand-Dumont sur la culture (INRS) , il est aussi l’un des représentants de la communauté universitaire à l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (Institut de la statistique du Québec). Adresse électronique : guy.bellavance*ucs.inrs.ca

André CourchesneAndré Courchesne est Directeur du développement des affaires à la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux, à HEC Montréal. Diplômé en théâtre de l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) et en administration de l’Université du Québec à Montréal, il a mené maintes études et formations sur la gestion des arts au fil de sa carrière. Depuis 1980, il a assumé la direction administrative de plusieurs compagnies de théâtre, avant de devenir en 1989 le directeur administratif du Festival Trans-Amériques. En 1993, il se joint au Conseil des arts du Canada et devient chef du service du théâtre de 1996 à 2004. En 2005, il accède à la haute direction du Conseil à titre de directeur de la Division des arts. Il termine actuellement des études de doctorat à HEC Montréal, y mène des recherches et y donne le cours de Politiques culturelles. Adresse électronique : andre.courchesne * hec.ca

Danilo C. Dantas est pDanilo_high_res_SMALLrofesseur adjoint de marketing à HEC Montréal. Il est diplômé de l’Universidade Federal do Rio Grande do Sul, au Brésil, en administration d’entreprises, et est titulaire d’un doctorat en comportement du consommateur de l’Université de Grenoble. Il enseigne le marketing dans des institutions universitaires en Europe et en Amérique du Nord depuis plus de dix ans, et donne des formations sur l’usage des bases de données dans le milieu culturel. Ses recherches portent principalement sur le marketing de la musique et sur la communication en ligne. Adresse électronique : danilo.dantas * hec.ca

 

Michel Duchesneau

Michel Duchesneau Titulaire de la chaire en musicologie de l’Université de Montréal, Michel Duchesneau est l’auteur du livre L’avant-garde musicale en France et ses sociétés de 1871 à 1939 (Mardaga, 1997), du collectif Musique et modernité en France (PUM, 2006), d’articles et de conférences sur la musique française de la première moitié du XXe siècle. Appuyé par une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), il a réalisé deux volumes consacrés aux écrits du compositeur et pédagogue français Charles Kœchlin (Mardaga, 2006 et 2009). En 2002, il a fondé l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) dont il est toujours le directeur. Duchesneau est également à la tête de l’équipe de sociomusicologie qui mène actuellement un projet sur le Développement des publics de la musique au Québec. En 2012, il a reçu la Médaille Dent pour souligner sa contribution exceptionnelle à la musicologie. Adresse électronique : michel.duchesneau * umontreal.ca 

Rosaire GaronRosaire Garon est actuellement professeur associé au Département d’études en loisir, culture et tourisme de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il possède une vaste expérience en sociologie de la culture, expérience qu’il a développée au cours de ses 35 ans de recherche au ministère de la Culture et des Communications du Québec. Il a été responsable de l’Enquête sur les pratiques culturelles au Québec, de 1979 à 2006. Outre ses recherches dans le domaine des pratiques culturelles et des publics de la culture, il a réalisé et publié plusieurs travaux dans les domaines des politiques culturelles, des professions culturelles, de l’économie de la culture, des statistiques et des indicateurs culturels. Pour souligner sa contribution à l’avancement de la connaissance et son apport à la compréhension des comportements culturels au Québec, le Ministère a donné son nom à la Bourse Rosaire-Garon, bourse en milieu de pratique, offerte aux étudiants de 3e cycle universitaire en sciences sociales et humaines, en arts et en lettres. Adresse électronique : rosgaron * videotron.ca

Flavia GervasiFlavia Gervasi est professeure de sociomusicologie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Elle possède une formation en sciences humaines et en musique et détient un doctorat en musicologie. Ses recherches en sociomusicologie portent sur les méthodes qualitatives d’enquête propres à l’ethnographie musicale en contexte festivalier, ainsi que sur les musiques populaires actuelles et les politiques culturelles dans le domaine des musiques du monde. En effet, depuis son doctorat, elle s’est particulièrement intéressée aux problématiques socio-culturelles et politiques émanant de la mise en spectacle des musiques de tradition orale. Cela lui a permis de mettre au jour et de comprendre les relations entre critères esthétiques et système social d’une part, puis de mesurer l’interaction entre création artistique et politiques culturelles, d’autre part. Elle a la responsabilité de planifier le travail de l’équipe de chercheurs et d’étudiants-chercheurs pour tous les volets du projet tout en ayant le dossier d’enquête au Théâtre Hector-Charland sous sa direction. Adresse électronique : flavia.gervasi * umontreal.ca

Lucie KayasProfesseur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (Métiers de la culture musicale), Lucie Kayas est spécialiste de la musique française de la première moitié du XXe siècle (Roussel, Poulenc, Jolivet, Messiaen). Chez Fayard, elle a publié une biographie d’André Jolivet (2005) ainsi que la traduction de la biographie de Messiaen écrite par Peter Hill et Nigel Simeone (2008). Responsable du service éducatif du théâtre du Châtelet de 2000 à 2012, elle a également rédigé une enquête sur le jeune public pour le ministère de la Culture (Musiques et jeune public : écouter, interpréter, inventer). Avec ses étudiants, elle explore différents types de médiation en partenariat avec des institutions culturelles telles que la Philharmonie de Paris, l’Auditorium du Louvre et l’Opéra de Nancy.  Adresse électronique : maudot-kayas.lucie * neuf.fr

Philippe Le GuernPhilippe Le Guern est professeur à l’Université de Nantes, membre du Centre Atlantique de Philosophie et chercheur associé au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL-EHESS). Tout d’abord consacrés aux cultures fans abordées à partir de l’ethnographie, ses travaux portent aujourd’hui sur l’impact du virage numérique dans le champ culturel et notamment le domaine de la musique, qu’il s’agisse des métiers, des publics, de l’industrie, des nouvelles formes de patrimonialisation ou encore de l’innovation technologique. Il a dirigé deux programmes financés par l’Agence Nationale de la Recherche, le premier sur la transformation des professions technico-artistiques en régime numérique, et le second sur la musicalisation du quotidien et ses mutations. Ses travaux lui ont valu d’être récemment accueilli  comme chercheur invité à l’université Malaya à Kuala Lumpur ou à l’Institut d’Etudes Avancées d’Edinburgh. Adresse électronique : philippe.leguern * univ-nantes.fr

mlussier©genevievelesieur3Professeur adjoint à l’Université de Montréal, Mathieu Lussier est chef associé de l’orchestre de chambre Les Violons du Roy qu’il a dirigé à l’occasion de plus de 75 concerts à travers le Canada, le Mexique et les États-Unis. Le Conseil des arts du Canada lui a décerné le Prix Jean-Marie Beaudet en direction d’orchestre en 2014. Il a été directeur artistique du Festival international de musique baroque de Lamèque entre 2008 et 2014 où il a dirigé de grandes œuvres pour chœur et orchestre de Vivaldi, Zelenka et Handel. Instrumentiste soliste qui s’est appliqué pendant près de vingt ans à faire découvrir avec dynamisme et passion le basson et le basson baroque partout en Amérique du Nord et en Europe, il poursuit aussi une carrière de chambriste avec l’Ensemble Pentaèdre de Montréal. En tant que soliste, il a également de nombreux enregistrements à son actif. Comme compositeur, son catalogue comprend plus de quarante œuvres jouées régulièrement en concert en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie. Adresse électronique : lussier.mathieu * videotron.ca

Sylvie Pébrier est inspectrice de la musique au Ministère de la Culture et enseignante au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en histoire de la musique. Elle possède une formation en sciences politiques et en musicologie. Elle a réalisé une étude sur les publics de la musique classique (données chiffrées, discours, actions). Elle travaille également sur les politiques culturelles, les modalités de la médiation, les enjeux sensibles et politiques de l’expérience esthétique. Elle apportera sa connaissance des actions engagées dans les établissements culturels en France, des études conduites à l’initiative du Ministère de la Culture et sa réflexion sur la méthodologie de la conception et de l’évaluation des projets de médiation. Adresse électronique : sylvie.pebrier * culture.gouv.fr                                                                   

petersValerie Peters 
est professeure à la Faculté de musique de l’Université Laval. Elle a été enseignante de musique au secondaire pendant plusieurs années et est responsable des cours de didactique de la musique au secondaire depuis 2004. Directrice du programme de Baccalauréat en enseignement de la musique (BEM) depuis 2014, elle est chercheuse du Groupe de recherche en pédagogie musicale et instrumentale et membre régulier de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). Ses  activités de recherche incluent entre autres 1) la construction de l’identité professionnelle des futurs enseignants de musique; 2) les approches multiculturelles et interculturelles en musique (subvention FRQSC, 3 ans); 3) la compréhension de l’apprentissage et de l’engagement artistiques des adolescents à l’ère du numérique (subvention CRSH, 5 ans); 4) la recherche collaborative sur les conditions de travail, les savoirs et les pratiques des enseignants de musique au Québec (subventions OICRM, CMEA, CRSH institutionnelle); et 5) le projet Implementation of a Knowledge Mobilization Plan for a Community Music Organization (Fonds de soutien à l’innovation sociale, Université Laval). Adresse électronique : Valerie.Peters * mus.ulaval.ca

cecile 6Cécile Prévost-Thomas est sociologue et musicologue, Maître de Conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 au département de Médiation Culturelle où elle a ouvert en 2014 le Master 2 Médiation de la Musique (avec Hyacinthe Ravet pour Paris-Sorbonne). Chercheuse au Cerlis (Centre de Recherche sur les liens sociaux), elle est aussi rédactrice en chef de la revue Sociologie de l’Art et membre correspondante du CRILCQ. Elle concentre ses recherches d’une part sur l’analyse des pratiques et représentations liées à la chanson contemporaine dans l’espace francophone, et d’autre part sur l’observation des dispositifs de médiation musicale développés au cours des années 2010 par plusieurs institutions (Orchestre Français des Jeunes, Les Talens Lyriques, Philharmonie de Paris, Hall de la Chanson) en direction de différents publics (jeunes musiciens, scolaires, milieux sociaux défavorisés, etc.). Elle a co-organisé le colloque international « Les mondes de la médiation culturelle » dont les actes paraitront à l’automne 2015. Elle a publié, avec Lise Bizzoni, La chanson francophone engagée (Triptyque, 2008). En 2016 paraîtra son ouvrage Sociologie de la Chanson (Repères, La Découverte). Enfin, elle prépare son HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) autour des enjeux de la médiation de la musique. Adresse électronique : cecile.prevost-thomas * univ-paris3.fr

Hyacinthe_2016Hyacinthe Ravet Sociologue et musicologue, habilitée à diriger des recherches, Hyacinthe Ravet est Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne. Elle y enseigne la sociologie de la musique et des arts au sein de l’UFR de Musique et Musicologie ainsi qu’aux étudiants du Département de sociologie. Elle est responsable du Master « Médiation de la musique », mis en place à la rentrée 2014 en partenariat avec l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Auteure de Musiciennes. Enquête sur les femmes et la musique (Paris, Autrement, 2011), elle consacre ses recherches à la sociologie de la musique, aux processus de création artistique et à l’analyse des rapports de genre. Plus particulièrement, elle vient d’achever une recherche sur le travail collectif de construction d’une interprétation musicale par un chef et des musiciens (à paraître chez Vrin) ; elle étudie également les femmes chefs d’orchestre et le renouveau de la musique klezmer. Adresse électronique : Hyacinthe.Ravet * paris-sorbonne.fr

Danick TrottierDanick Trottier est professeur substitut au Département de musique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et chercheur associé à l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) de l’Université de Montréal. Il détient un doctorat en musicologie  de l’Université de Montréal en collaboration avec l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) de Paris. De 2008 à 2010, il a réalisé un stage postdoctoral à l’université Harvard avec l’appui financier du Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (CRSH). De 2011 à 2013, il a codirigé l’équipe de sociomusicologie de l’OICRM et a participé au comité de rédaction de La Revue musicale OICRM. Il a publié des articles dans des revues comme Argument, Circuit, Filigrane, Intersections, Les Cahiers Debussy et Perspectives of New Music. Ses recherches, qui s’inscrivent à la fois en musicologie, en esthétique et en sociomusicologie, portent sur l’avant-garde musicale, les œuvres hommages, les prodiges musicaux, le public musical et la musique pop québécoise. Adresse électronique : trottier.danick * uqam.ca

Jean-Claude YonJean-Claude Yon est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Spécialiste d’histoire des spectacles du XIXe siècle, il est directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC). Il est également directeur d’études cumulant à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) où il est titulaire de la chaire d’histoire des spectacles à l’époque contemporaine. De 1992 à 2006, il a été chargé de mission au Musée d’Orsay où il a assuré le commissariat de 12 expositions-dossiers. Il a notamment publié des biographies d’Offenbach et de Scribe ainsi que, chez Armand Colin, en collection « U » : Le Second Empire. Politique, société, culture (2012 [2004]) et Histoire culturelle de la France au XIXe siècle (2010). Il a également dirigé le volume Les Spectacles sous le Second Empire (Armand Colin, 2010) et a publié en 2012 chez Aubier Une histoire du théâtre à Paris de la Révolution à la Grande Guerre. Depuis 2013, il est vice-président de la Société des Etudes romantiques et dix-neuviémistes (SERD). Il a édité des pièces de Feydeau (2013) et Labiche (2016) en collection Folio-Théâtre. Adresse électronique : jeanclaudeyon * wanadoo.fr

Collaborateurs 

Natassja Meneze

Natassja Oliveira-Menezes est titulaire d’une maîtrise en sociomusicologie (Le développement du public jeune universitaire pour la musique classique à Montréal), sous la direction de Michel Duchesneau. Membre de l’équipe de sociomusicologie de l’OICRM, elle a travaillé comme auxiliaire de recherche et responsable de communications au DPMQ. Pour son projet de maîtrise, elle a reçu des bourses de l’OICRM, de la Faculté de musique et de la Chaire de musicologie de l’Université de Montréal. Elle détient un baccalauréat en Sciences de la communication de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro. Au Brésil, elle a travaillé en journalisme et communication culturelle dans le milieu de la musique classique, de l’art contemporain et de l’audiovisuel. Adresse électronique : natassjarj*yahoo.com.br

Xavier%20Roy%202015Xavier Roy a récemment complété une Maîtrise en administration des entreprises culturelles à HEC Montréal. Son projet de recherche, réalisé conjointement avec la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux et l’OICRM, porte sur la fragmentation du soutien public à la production pour la musique savante et son impact sur l’autonomie financière des organismes de ce secteur. Ce projet a notamment été présenté à la International Conference of Cultural Economics en juin 2014. Xavier Roy est présentement Directeur administratif du Festival international de la littérature (FIL), en plus d’être président du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de l’Agora et administrateur de la Fondation Musicaction. Avant de se concentrer sur l’administration des arts, il a complété un Baccalauréat en interprétation – Chant classique et baroque à l’Université de Montréal et a donné plus de 200 concerts au Canada et en Europe avec le groupe QW4RTZ dont il a géré pendant quelques années le volet éducatif. Adresse électronique : xavier.roy.mu * gmail.com

Daniel TurpDaniel Turp est professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal (UdeM), et actuellement inscrit au programme de maîtrise en musicologie à la Faculté de musique de l’UdeM. Son mémoire de maîtrise prendra la forme d’une « Étude pour une politique de la musique au Québec». Il a publié des articles sur l’opéra et réalisé des entrevues avec des artistes lyriques dans les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique ainsi que les magazines Infopéra et La Scena musicale. Il diffuse sur une base hebdomadaire Le blogue lyrique de Daniel Turp et prépare la sortie du premier numéro de L’Opéra • Revue québécoise d’art lyrique dont il sera le directeurDaniel Turppréside la Société pour les arts en milieux de santéet la Fondation de la Chapelle historique du Bon-Pasteur (Maison de la musique). Il a créé le Mouvement Radio-Québecdont l’objectif est de doter l’État québécois d’une radio publique à vocation culturelle et musicale, et anime d’ailleurs deux émissions diffusées sur les ondes de Radio Ville-Marie : Le mélomane et « L’opéra…le dimanche aussi! Il rédige actuellement le livret d’un projet d’opéra dédié à la vie de Louis-Joseph Papineau et inspiré par les Lettres à Julie (Éditions Septentrion 2000). Adresse électronique : daniel.turp * umontreal.ca

Étudiants

Copia de Lida_perfilMargalida Amengual Garí, originaire de l’île méditerranéenne de Majorque, a suivi une formation en interprétation de guitare classique au Conservatoire de Palma (Majorque) et possède un baccalauréat en journalisme ainsi qu’un baccalauréat en musicologie de l’Université Autonome de Barcelone. Dans la capitale catalane, elle s’est consacrée au journalisme culturel au sein de l’équipe de l’Agence Catalane de Presse pendant trois ans. À son arrivée à Montréal, elle a rejoint les équipes de communications de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et du festival d’art contemporain Art Souterrain. Elle mène actuellement une maîtrise en musicologie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal sous la direction de Flavia Gervasi. Elle profitera de sa double formation en musique et sciences de la communication pour mener un projet ethnographique en popular music sur le groupe montréalais Arcade Fire. Margalida a intégré l’OICRM en tant que membre du projet DPMQ où elle agit plus précisément comme responsable du matériel audiovisuel dans l’équipe des communications, et comme chef du terrain qui travaille auprès de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ). Enfin, elle est membre de l’équipe du terrain d’enquête auprès du Théâtre Hector-Charland depuis 2014. Adresse électronique : margalida.amengual.gari * umontreal.ca

Louis Bédard GiulioneLouis Bédard Giulione est étudiant au doctorat en communication à l’Université du Québec à Montréal, après avoir complété une maîtrise en musicologie à l’Université de Montréal en 2015. Ses intérêts de recherche portent sur le goût musical, l’identité sociale et les communautés musicales. Depuis 2013, il agit comme chef du terrain auprès du Théâtre Hector-Charland (THC) dans le cadre du projet DPMQ et a présenté, avec les membres de son équipe du THC, les résultats préliminaires de leur enquête à la conférence annuelle de la Société de musique des universités canadiennes (MusCan) qui s’est déroulée à l’Université d’Ottawa en mai 2015. Adresse électronique : bedard-giulione.louis * courrier.uqam.ca

Justin BernardJustin Bernard poursuit actuellement des études de doctorat en musicologie à l’Université de Montréal. Ses recherches portent notamment sur les publics de l’opéra, sur l’opéra au cinéma ainsi que sur les outils de médiation en musique classique. Dans le cadre de son projet de thèse, il réalise une série de capsules vidéo pour l’Orchestre symphonique de Montréal dans une perspective de développement de public, c’est-à-dire faire connaître et promouvoir une œuvre musicale ou un compositeur par les moyens du multimédia, à la manière d’une note de programme. La médiation fait également partie de son activité professionnelle, car il est animateur à Radio VM et critique pour L’Opéra, Revue québécoise d’art lyrique. Adresse électronique : justin_bernard * hotmail.com

IMG_2516%20copy%202Marc-Antoine Boutin termine actuellement un baccalauréat en musicologie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Il est documentaliste au centre de documentation du Laboratoire musique, histoire et société (LMHS) depuis 2014 et membre du projet Développement des publics de la musique au Québec (DPMQ) en tant que chef de terrain auprès des Violons du Roy depuis 2015Parmi ses projets, Marc-Antoine a notamment travaillé comme auxiliaire de recherche pour la professeure Marie-Thérèse Lefebvre sur la critique musicale au Québec et comme musicothécaire au Centre de musique canadienne. Il agit toujours comme rédacteur de notes de programme et trompettiste. Aux cycles supérieurs, il entend explorer les processus de création musicale en milieu circassien étant donné son amour inconditionnel pour les arts du cirque. Adresse électronique : marc-antoine.boutin * umontreal.ca

Portrait Claire CavanaghClaire Cavanagh est étudiante à la maîtrise en éducation musicale à la Faculté de musique de l’Université Laval et auxiliaire de recherche pour la professeure Valerie Peters et le groupe Modal Research. Son mémoire porte sur l’impact d’une collaboration entre un organisme culturel et les écoles dans le cadre de l’enseignement de la création musicale. Elle est également chargée de projets éducatifs pour la Société de musique contemporaine du Québec depuis 2010 où elle a aussi été coordonnatrice des activités jeunesse et du développement de publics. Claire donne des cours de piano et a animé des ateliers préparatoires aux concerts de la SMCQ dans les écoles primaires. Adresse électronique : claire.cavanagh.1 * ulaval.ca

Cecele-2Cécile Delage, étudiante française, a complété son baccalauréat en musicologie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal en mai 2015. Elle poursuit actuellement une maîtrise en interprétation en harpe à la même faculté. Ses intérêts sont très variés, allant de la musique celtique à la sensibilisation des enfants en bas âge à la musique classique et à la pratique musicale. Elle participe présentement au projet DPMQ en tant qu’auxiliaire de recherche. 
Adresse électronique : cecile.delage * umontreal.ca

 

M.DumontMaëlle Dumont est bachelière en administration des affaires (HEC Montréal) et candidate à la maîtrise ès science en gestion, spécialisation marketing, de la même université. Récipiendaire de la bourse d’études supérieures du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), elle désire consacrer son mémoire au domaine des arts et du divertissement. Son goût pour la musique classique s’est développé au fil de ses neuf années d’études au programme musical de la commission scolaire de Laval. Premier violon de l’Orchestre à cordes des jeunes de Laval trois années consécutives, elle a eu le plaisir de participer à plusieurs concours et festivals, au Québec et aux États-Unis. Ayant délaissé son instrument pour se consacrer à ses études en marketing, elle reste néanmoins une passionnée du monde musical. Adresse électronique : maelle.dumont * hec.ca

Étienne GalarneauEtienne Galarneau est étudiant à la maîtrise en musicologie à l’Université de Montréal. Sous la direction du professeur Michel Duchesneau, ses recherches sont centrées sur les musiques populaires et les plates-formes de médiations numériques. Ses champs d’intérêt sont la sociomusicologie, l’histoire et l’esthétique musicale. Il est membre du Laboratoire musique, histoire et société depuis 2011 et a travaillé sur les projets de Développement des publics de la musique au Québec et d’esthétique musicale en France entre 1900 et 1950. Percussionniste et batteur de formation, Etienne est aussi actif dans les milieux des musiques classiques et populaires de Montréal. Adresse électronique : etienne.galarneau * umontreal.ca

Jessica Hébert est titulaire d’un baccalauréat en musicologie et mène actuellement une étude ethnographique auprès des publics non acquis de la Société de musique contemporaine du Québec. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la maîtrise qu’elle entreprend à la Faculté de musique de l’Université de Montréal sous la direction de Nathalie Fernando et de Michel Duchesneau. Récipiendaire de la bourse d’excellence OICRM-FESP en 2016, Jessica s’implique en tant qu’auxiliaire de recherche au sein de l’équipe « Partenariat de recherche interdisciplinaire sur la musique et ses publics (PRInteMPS) » depuis trois ans. Elle a auparavant été auxiliaire d’enseignement et assistante à la coordination des activités scientifiques de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique de 2014 à 2016.
Adresse électronique : jessica.hebert.2 * umontreal.ca

 

 irinaIrina Kirchberg est docteure en Musicologie de l’Université Paris Sorbonne et réalise actuellement un postdoctorat au sein de l’OICRM. Après s’être intéressée, durant sa thèse, au processus de création musicale en natation synchronisée et avoir co-dirigé l’ouvrage « Faire l’art ». Analyser les processus de création artistique, elle porte désormais son attention sur les musiques de jeu vidéo dont elle cherche à comprendre l’influence dans les carrières d’auditeurs des joueurs. Ses travaux mêlent les outils de l’analyse musicale aux méthodes et aux concepts issus de la sociologie afin de réaliser une sociomusicologie attentive aux œuvres tout autant qu’aux contextes matériels et sociaux de leur production et de leur réception. Adresse électronique : irina.kirchberg * hotmail.fr          

Florence LeyssieuxFlorence Leyssieux est titulaire d’une maîtrise en musicologie (Musique, immigration et intégration au Québec) de l’Université de Montréal, pour laquelle elle a reçu des bourses du CRSH et de l’OICRM/ FESP. Elle réalise actuellement un doctorat (La France et les musiques d’Extrême-Orient (1889-1939) : entre science et esthétique, l’appréhension d’un nouvel objet musical), sous la direction de Michel Duchesneau. Membre de l’équipe de sociomusicologie de l’OICRM, auxiliaire de recherche et d’enseignement à la Faculté de musique, elle est coordonnatrice du terrain d’enquête OSM (Orchestre symphonique de Montréal) dans le cadre du projet Développement des publics de la musique au Québec (DPMQ). Florence Leyssieux est également réviseur pour la revue Intersections (revue de la Société de musique des universités canadiennes). Ses recherches portent sur la réception des musiques d’Extrême-Orient en France au début du XXe siècle, le développement des publics en musique au Québec, la professionnalisation des jeunes musiciens québécois et l’intégration socioculturelle et professionnelle des interprètes immigrants au Québec. Elle a donné plusieurs communications dans le cadre de congrès (Acfas, MusCan, SysMus12, SQRM, McGill et OICRM) et a publié des articles dans La Revue musicale OICRM et Les Cahiers de la SQRM. Adresse électronique : florence.leyssieux * umontreal.ca 

V_LussierVéronique Lussier est étudiante au doctorat en direction d’orchestre à l’Université de Montréal sous la supervision de M. Jean-François Rivest et de M. Paolo Bellomia. Elle détient une maîtrise de cette même institution en direction d’orchestre (UdeM) et une seconde maîtrise en direction chorale à l’Université de Sherbrooke. Elle a dirigé sous la supervision de grands maîtres tels que Johannes Schlaefli et James Lowe (Bulgarie), Kirk Trevor, Tomas Netopil et Donald Schleicher (République Tchèque), ainsi que Lawrence Golan (États-Unis). Détentrice d’un baccalauréat en musique et d’un deuxième cycle en pédagogie musicale à l’Université du Québec à Montréal, Véronique a enseigné le piano classique et le chant choral au secondaire. Son actuel projet de thèse porte sur le développement du public de la musique symphonique dans un territoire ciblé. Pour ce faire, elle compte fonder son orchestre afin d’offrir une série de concerts dans le but de promouvoir et de diffuser la musique classique et des répertoires variés. Une enquête sera menée auprès de l’auditoire afin de mesurer les retombées de son projet. Adresse électronique : veronique.lussier.1 * umontreal.ca

Marcoux-Gendron_CarolineCaroline Marcoux-Gendron mène actuellement un doctorat en études urbaines à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) sous la direction du sociologue de l’art et des pratiques culturelles Guy Bellavance et la codirection du musicologue Michel Duchesneau. Elle est détentrice d’un baccalauréat en musicologie, d’une mineure en anthropologie et d’une maîtrise en ethnomusicologie qu’elle a réalisée avec le soutien du CRSH et du FRQSC. Membre de l’équipe de sociomusicologie de l’OICRM depuis 2011, elle a publié les résultats d’un premier terrain de recherche sur la professionnalisation de musiciens migrants au Québec en 2012 (Revue musicale OICRM). Coordonnatrice générale du projet Développement des publics de la musique au Québec (DPMQ), elle est également chef du terrain d’enquête auprès du Festival du monde arabe. Parallèlement à ses études, elle a été en charge de la coordination de colloques internationaux au sein de l’Observatoire interdisciplinaire et création et de recherche en musique (OICRM) de 2011 à 2014.  Adresse électronique : caroline.marcoux-gendron * ucs.inrs.ca


celesteCéleste Morisset
 est violoniste classique et étudiante au baccalauréat en musicologie à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Au cours de sa formation musicale, elle a fréquenté le programme musical de l’École des Cèdres à Laval, l’Orchestre à Cordes des Jeunes de Laval et le Cégep de Saint-Laurent où elle a complété un diplôme d’études collégiales en interprétation en 2014. Plus récemment, elle a élargi son implication dans le domaine culturel en s’intéressant à la recherche et à la gestion d’évènements, ce qui l’a amenée à collaborer aux activités de la Scène 1425, au Festival International de Littérature et à la radio étudiante du Cégep de Saint-Laurent. Elle participe présentement en tant qu’auxiliaire de recherche au Groupe de recherche en interprétation musicale, analyse et expression ainsi qu’au projet Développement des publics de la musique au Québec (DPMQ). Adresse électronique :  celeste.morisset * umontreal.ca  

Conseillers du milieu professionnel

Henda Ben Salah, docteure en sciences économiques, est la responsable de la programmation du Festival du monde arabe depuis 2009. Elle a conçu et dirigé le collectif Arabitudes, l’altérité arabe au Québec (Fides 2010) auquel ont participé artistes et intellectuels pour souligner le dixième anniversaire du festival. Elle assure à l’équipe DPMQ un lien étroit avec le FMA afin de faciliter le travail de terrain auprès de cet organisme où la problématique des publics recouvre plusieurs enjeux, notamment la dimension festivalière et le domaine des musiques du monde.

Évelyne Chagnon, détentrice d’un D.E.S.S. en gestion des arts, possède une solide expérience en marketing et communication et son poste au sein du Théâtre Hector-Charland va permettre à l’équipe de bénéficier d’une expertise exceptionnelle en matière de rapport sur le terrain avec les publics. Elle assurera aussi un lien étroit entre l’équipe et d’autres diffuseurs pour qui la question du développement des publics en musique est importante.

Astrid Chouinard est directrice générale des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec depuis 2010. Elle a occupé divers postes de direction et de gestion au sein des Violons du Roy, a été directrice adjointe au développement à la Fondation de l’Université Laval, directrice du financement privé à la Fondation du Théâtre du Nouveau Monde, superviseure du bureau de Montréal à l’Entraide diabétique du Québec de l’Association diabète Québec et superviseure du télémarketing à l’Orchestre symphonique de Montréal. Mme Chouinard est diplômée de l’Université de Montréal en sociologie, psychologie et études cinématographiques. Elle est membre de l’exécutif de la Table de la musique du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, du Comité sur la mutualisation des services entre les organismes musicaux majeurs de Québec et de l’Association des professionnels en gestion philanthropique.

Liette Gauthier est musicienne de formation (diplômée du Conservatoire de musique du Québec) et agente culturelle pour la Ville de Montréal depuis 1994. Elle innove en définissant et en positionnant les musiques du monde d’ici sur l’échiquier de la diffusion québécoise depuis 1989. Fondatrice et directrice artistique de Musique Multi-Montréal pendant 20 ans, elle a initié et dirigé le Festival MMM, le programme de résidence UNESCO-ASCHBERG, le FORUM sur les musiques du monde en 2010 et BABEL MUSIQUES l’année suivante. Intervenante sur plusieurs plans en matière de formation, de conception, de production et de diffusion, elle participe à différentes tables d’expertise et siège dans de nombreux jurys autant pour des organismes culturels privés que publics. Elle est lauréate de plusieurs prix dont le Prix Opus Évènement musical de l’année en 2005 et, plus récemment, du Prix Initiative RIDEAU 2014. 

Sophie Laurent est conseillère senior du secteur de l’Éducation à l’Orchestre symphonique de Montréal. Elle est impliquée dans de nombreux projets en lien avec la mission d’éducation et d’accessibilité de l’OSM. De 2004 à 2014, elle était réalisatrice d’émissions musicales à CBC/Radio-Canada. Elle a travaillé pour une grande variété d’émissions en plus de réaliser plusieurs projets innovateurs pour la radio et pour le web. Détentrice d’une maîtrise en ethnomusicologie de l’Université de Montréal, ses recherches portent sur les musiques traditionnelles du Népal. Ses enregistrements de terrain ont fait l’objet d’un disque paru dans la Collection UNESCO de musique traditionnelle du monde. Elle œuvre également comme consultante auprès du Conseil québécois de la musique et du Conseil des arts de Montréal.

Noémie Pascal détient un doctorat en musicologie. Elle est adjointe à la direction générale et responsable des outils de communication à la Société de musique contemporaine du Québec. Sa connaissance des publics de la musique contemporaine, issue entre autres de ses recherches doctorales qui portaient sur les musiques actuelles, combinée à son expérience de gestionnaire dans le domaine assurera à l’équipe une autre expertise essentielle dans un domaine où la question du public est un enjeu qui possède un historique complexe et qui est toujours d’une extrême actualité.

Pierre-David Rodrigue détient une maîtrise en management des entreprises culturelles de HEC Montréal. Il est chargé de projet à la circulation de la musique et à la diffusion au Conseil québécois de la musique (CQM). Il gère la plateforme www.circulationmusique.com et co-organise les Grands Rendez-vous de la musique. Il participe au Groupe de travail sur la fréquentation des arts de la scène et au Comité de concertation sur les sorties scolaires en milieu culturel.

Hugo Sanschagrin est directeur principal – financement, marketing et communications des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec depuis 2011. Diplômé en musique (violoncelle) du Conservatoire de musique de Montréal et de l’Université McGill, il est de plus titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion des organismes culturels de HEC Montréal. Après avoir été actif sur la scène musicale en tant que violoncelliste dans plusieurs orchestres et ensembles ici et à l’étranger et également en tant que professeur et gestionnaire au sein de nombreuses écoles et organismes d’encadrement de l’enseignement de la musique, il se joint aux Violons du Roy et à La Chapelle de Québec en 2008 comme directeur de la diffusion, poste qu’il occupera jusqu’en 2011. M. Sanschagrin est membre de la table de concertation musique du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.